top of page

S'aligner, être soi et l'incarner pour atteindre plus de sérénité !

Dernière mise à jour : 29 avr. 2023

A travers mes séances, ce que je propose à mes patients, c’est avant tout de se réaligner avec eux-mêmes afin de trouver plus de sérénité, que ce soit personnellement, professionnellement ou relationnellement. Mais qu’est-ce que c’est être aligné ? Qu'est-ce qui nous empêche de l'être et comment y arriver ?



C’est créer à l’extérieur ce qu’on incarne réellement à l’intérieur

Pour moi être aligné c’est être qui on est et se sentir complet avec nous-même. C’est créer à l’extérieur ce qu’on incarne réellement à l’intérieur en accord avec soi et ses besoins pour se sentir unifié et vivant. C'est se reconnecter à soi pour ensuite le manifester et pouvoir mettre des choses en place de manière complètement naturelle en “co-créant” avec le monde qui nous entoure. C’est être dans l’action et dans la création dans le moment présent en écoutant sa voix intérieure.


Qu'est-ce qui nous empêche d'être alignés ?

Il arrive entre autres que nos croyances limitantes (je ne suis pas assez bien, je n’ai pas le droit à l’erreur, je dois être parfait pour y arriver, je n’y arriverai pas seul par ex.), nos peurs (peur de manquer par ex.), ou simplement notre difficulté à nous connecter à notre intuition et à ce que l’on est ou veut vraiment nous empêchent d’être alignés. Ainsi, cela peut être compliqué pour nous de faire des choix en fonction de ce qui est réellement juste pour nous et nous avons tendance à rester “bloqués” et à nous éloigner de notre chemin de vie et de nos besoins réels. Nous faisons des choses qui ne nous épanouissent pas et nous pouvons combler cela par des dépendances diverses (le grignotage compulsif, le binge-watching, l'alcool, les drogues, la dépendance affective...). Par exemple, la croyance "je dois être parfait pour y arriver" peut nous empêcher d'accomplir nos objectifs et nous mettre dans un état d'inaction totale.


Comment restons-nous bloqués dans des schémas limitants ?

D’après ma compréhension actuelle des choses, nos peurs et nos croyances peuvent entre autres être les conséquences de mémoires traumatiques qui ont créé et/ou nourri des blessures en nous (abandon, rejet, injustice, humiliation…), que cela vienne de nos ancêtres, de nous-mêmes ou les deux. Un événement peut parfois être tellement traumatisant que nous prenons la décision (souvent inconsciente) de ne jamais le revivre car c'est trop douloureux. Ceci dit, même si cela nous aide sur le moment, dans certains cas, cela peut nous limiter dans notre réalisation personnelle et notre équilibre si nous ne nous en libérons pas à long terme. Par exemple, la croyance “je n’ai pas le droit à l’erreur” a peut-être été le résultat d’un événement qui a suscité en nous une émotion que nous n’avons pas accepté de ressentir et de digérer tellement c'était difficile lorsque nous avons fait une erreur (peut-être que nous nous sommes sentis humilié, par ex.). Par conséquence, nous décidons de ne plus jamais en faire car nous avons peur de revivre cette “souffrance” et de réactiver la blessure que l’erreur commise a engendrée. Ceci dit, nous avons souvent tendance à la revivre malgré nous. Ainsi, nous sommes parfois bloqués dans certains schémas qui ont tendance à se répéter (alors que nous cherchons à les éviter) sans savoir comment en sortir, nous sommes dans le contrôle et nous n’arrivons pas toujours à avancer sur notre chemin de vie dans la sérénité. Dans ce cas, nous risquons d'être dans un perfectionnisme "excessif" ou de ne pas accomplir un projet qui nous tient à coeur et qui nous aiderait à être aligné par peur de refaire une erreur. Une croyance limitante (une pensée que l'on considère comme vraie) peut également nous être transmise de par nos parents ou notre culture ou avoir été créée par une répétition d'expériences qui ont créé une généralisation. Or, ce qui est juste pour notre famille ne fait pas forcément sens pour nous et ce n'est pas parce qu'un événement s'est répété qu'il se reproduira toujours.

La bonne nouvelle c’est que nous pouvons prendre la décision de ne plus nous conditionner à nos croyances limitantes, à nos peurs et à ces schémas afin de nous réaliser. En outre, nous pouvons nous outiller pour nous connecter à notre intuition.


Comment se réaligner ?

Comme l'a dit B.J. Palmer, La guérison est un travail intérieur.
  • En retournant à l’intérieur de nous en prenant du temps pour nous afin de créer de l’espace pour un dialogue intérieur. En apprenant à nous (re)connaître, à nous aimer (pour nos qualités et nos défauts), à découvrir nos besoins, ce qui nous nourrit et en nous écoutant. Ainsi, nous nous alignons dans le présent pour être dans l’action en fonction de qui on est vraiment et de ce que nous avons envie de mettre en place dans notre vie sans chercher à compenser autrement, à nourrir notre égo, la dualité ou nos pensées limitantes.

  • En prenant conscience que ce sont des schémas, mémoires, peurs et croyances limitantes qui nous empêchent d’être en sérénité et à l’écoute de nous-mêmes et en prenant la décision de nous en libérer mais aussi de ne pas les nourrir ni de nous identifier à cela. Pour nous en libérer, le premier pas est de retourner en nous pour voir ce qu’il s’y passe. Une émotion a toujours un message qui renvoie à un besoin et ce n'est pas dangereux d'aller écouter son message, c'est libérateur. Si nous refoulons nos émotions en lien avec ces croyances et ces peurs, nous entretenons nos souffrances et nous restons "bloqués". De plus, il suffit également de prendre conscience que cela nous a "servi" dans le passé mais que nous avons à présent d'autres ressources pour y faire face. Et lorsque nous vivons un événement difficile, il est important de ressentir nos émotions au lieu de les refouler. Ceci dit, il est aussi important de nous souvenir de ce mécanisme lorsque nous souffrons (une souffrance renvoie à une mémoire qui renvoie à une blessure) afin de nous en libérer, de ne pas/plus nous identifier à cela, de rester bienveillant envers nous-mêmes et de nous souvenir que nous faisons de notre mieux !

Si jamais vous avez besoin d’être guidés pour vous reconnecter, vous aligner, avancer et/ou sortir de ces schémas, c’est avec plaisir que je peux vous accompagner !

Comme l'a dit B.J. Palmer, La guérison est avant tout un travail intérieur.

ความคิดเห็น


bottom of page